page d'accueil

La Chine et la Nouvelle-Zélande signent un protocole de leur accord de libre-échange

Le 26 janvier 2021, le ministre du Commerce Wang Wentao et son homologue néo-zélandais ont signé par liaison vidéo un protocole sur l’amélioration de leur accord de libre-échange.

Le ministre Wang Wentao a déclaré que le président Xi Jinping avait souligné dans un discours spécial au Dialogue du Forum économique mondial "l'Agenda de Davos" que "il faut adhérer à l'ouverture et à l'inclusivité, et ne pas s'engager dans un processus fermé et exclusif", "La Chine se concentrera sur l’ouverture institutionnelle caractérisée par les règles, réglementation, gestion, normes, etc. ". La signature du "Protocole " est une action concrète de la Chine pour pratiquer le multilatéralisme et construire une économie mondiale ouverte, et une mesure importante pour mettre en ?uvre la stratégie de l’amélioration de la zone de libre-échange.

Le protocole permettra aux deux parties d’approfondir davantage leur coopération pragmatique dans tous les domaines, d’accro?tre les intérêts des entreprises des deux pays et le bien-être de leurs peuples, et d’enrichir sans cesse le partenariat global stratégique sino-néo-zélandais. Au moment crucial de la lutte mondiale contre l’épidémie, la signature du protocole a également envoyé un signal positif à la communauté internationale pour que les deux pays travaillent main dans la main pour relever le défi de l’épidémie et soutenir le multilatéralisme et le libre-échange.

Le protocole a permis d’améliorer encore la qualité et l’efficacité des relations de libre-échange entre la Chine et la Nouvelle-Zélande sur la base de l’accord de partenariat économique global régional (RCEP). Les principaux éléments sont les suivants : une nouvelle ouverture du marché pour certains produits en bois et en papier dans le secteur des marchandises, une nouvelle optimisation des règles d'origine, des obstacles techniques au commerce, de la facilitation des douanes et d'autres règles commerciales. Sur la base du Partenariat économique régional global, la Chine élargira davantage son ouverture dans des domaines tels que l'aviation, l'éducation, la finance, les soins aux personnes agées et le transport de passagers vers la Nouvelle-Zélande. En ce qui concerne l’organisation des permis de travail pour des types de travail particuliers, la partie néo-zélandaise a doublé les quotas pour les professeurs de chinois et les guides touristiques chinois, à 300 et 200 respectivement. Dans le domaine de l'investissement, la Nouvelle-Zélande a assoupli le seuil d'examen des investissements chinois et confirmé qu'il accordera aux investissements chinois le même traitement de seuil d'examen que les membres de l'Accord de partenariat transpacifique global et progressif (CPTPP). Dans le domaine de la réglementation, les deux parties ont promis de renforcer la coopération dans les domaines du commerce électronique, de la politique de la concurrence, des marchés publics, de l'environnement et du commerce. Parmi eux, le chapitre sur l'environnement et le commerce va au-delà du RCEP et a atteint un niveau élevé d'amélioration sur la protection de l'environnement, renforcement de l'application des lois environnementales et respect des conventions multilatérales.

Après la signature du "Protocole ", les deux parties exécuteront les procédures nationales pertinentes dès que possible, de sorte que l'Accord amélioré de la zone de libre-échange Chine-Nouvelle-Zélande entre en vigueur le plus rapidement possible.

L’accord de libre-échange Chine-Nouvelle-Zélande a été signé en avril 2008 et est entré en vigueur le 1er octobre de la même année. En novembre 2016, les deux parties ont lancé des négociations sur l’amélioration de l’accord de libre-échange. En novembre 2019, les deux parties ont annoncé l’achèvement des négociations.


青青无码视频